Montgeron à la Fondation Louis Vuitton

Deux tableaux peints par Claude Monet à Montgeron sont exposés à la Fondation Louis Vuitton au bois de Boulogne jusqu’au 22 février 2022.

Les frères Morozov

Les frères Mikhaïl et Ivan Morozov sont des collec- tionneurs d’art russe. Enfants de serfs devenus de grands industriels, les deux frères utilisent leur fortune pour acquérir de nombreux tableaux à la fin du XIXe siècle et la naissance du XXe. Alors que l’aîné, Mikhaïl, meurt jeune, Ivan va poursuivre la collec- tion en s’intéressant particulièrement aux impressionnistes. Il acquiert ainsi en 1904 un tableau de Sisley, Le Jardin Hoschedé à Montgeron, qui représente déjà le parc de Rottembourg. En 1907 il devient proprié- taire du Coin de Jardin à Montgeron et en 1908 de l’Étang à Montgeron.

Après la révolution russe, la collection Morozov est nationalisée et Ivan avec sa famille quitte clandestinement la Russie. En 1876, Ernest Hoschedé, propriétaire du château de Rottembourg, industriel du textile, collectionneur et mécène des arts, commande à Claude Monet un ensemble de grands tableaux pour sa demeure montgeronnaise.

L’art des impressionnistes

Un coin de jardin à Montgeron et L’Étang à Montgeron sont ainsi créés pour décorer la rotonde du château. Ces toiles de grand format (1,75 m par 1,94m) représentent les parties du jardin de la propriété qui descend vers la vallée de l’Yerres et qu’il est possible de découvrir lors des portes ouvertes des journées du patrimoine.

Les deux œuvres se répondent. Le Coin de jardin est clair et les fleurs en premier plan contrastent avec la pièce d’eau qui se devine sur le côté. L’Étang est plus sombre. La composition fait la part belle aux reflets dans l’eau qui remplissent les deux tiers de la toile et dans lesquels on retrouve la virtuosité du maître impressionniste. Sur l’autre rive, on devine des silhouettes. Celle d’une femme, sans doute Alice Hoschedé qui deviendra, à la mort de son époux Ernest, la femme de Monet. Et des enfants que l’on perçoit à peine dans les sous bois. Mais les toiles ne resteront pas longtemps dans notre ville car dès 1877, la faillite oblige son propriétaire à les vendre.

Monet appartiennent au musée de l’Ermitage à Saint Petersbourg. Le Sisley est lui au musée Pouchkine à Moscou. Les tableaux n’étaient sortis de Russie qu’une seule fois en un siècle. Pouvoir les admirer en France est donc exceptionnel. Et la visite vaut le détour tant ces œuvres sont présentées en majesté, mais aussi pour les chefs- d’œuvre de l’art moderne qu’ils côtoient, de Matisse à Van Gogh en passant par Cézanne, Picasso, Renoir, Gauguin, Manet et tant d’autres.

La collection Morozov, Fondation Louis Vuitton, bois de Boulogne

Jusqu’au 22 février 2022 – fondationlouisvuitton.fr

Fondation LOUIS VUITTON, Avenue du Mahatma Gandhi, Paris, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×